Le point de vue de Stephan Vis

Salut Patrice, J'espère que la belle bande de jeunes de l'Ocan a bien profité de la journée vétérans à Bxl!... Je t'avais promis un retour, en voici donc encore un même si le récit du Fred résume déjà bien l'overdose... Les deux jours de camping au bord de l'Amblève ont été magnifiques pour toute la famille, sauf pour les dos cramoisis. Ben oui, quand on a des parents irresponsables qui laissent leurs enfants seuls au camping pour aller faire leur trail... Perso, samedi, j'étais très mal: fiévreux ou grelottant, toussoteux, saignements de nez.... Pas eu de rhume cet hiver, peuchèrrre, en pleine canicule, est-ce bien normal? Vais-je vraiment courir demain; est-ce vraiment raisonnable doc? Dimanche: "Ils" ont annoncé chaud, très chaud. Sur la ligne de départ il pleut, chic. Du coup, comme il y a ravito prévu au 10, 20 et 27, je me dis qu'emmener à boire, c'est pour les tapettes. Or, il parait qu'on n'en est pas, dixit Alex. Tu sais bien, moi le matos, le superflu, les gadget, ça ramollit... Le soleil n'apparaitra qu'après le premier virage, à 100m du départ... Chauffe Marcel! Objectif du jour: faire passer cette satanée toux. Quant à l'état comateux d'hier, c'est déjà mieux... En résumé, Fred, la Bouillonnante, c'est tout aussi dur question relief mais la grosse différence, c'est qu'à la Bouillonnante, on fait une grande et splendide balade. Ici, j'ai un peu eu l'impression de me taper toutes les côtes possibles et imaginables; et les descentes encore plus raides, si possible. La remontée de la magnifique vallée du Ninglinspo, c'était finalement la plus soft de toutes les côtes... Perso, je n'ai pas aimé constater que dès que je me remettais à courir en haut d'une côte, j'avais systématiquement une formidable quinte de toux qui me brulait mon petit thorax déjà bien défoncé. Commentaires divers de mes compagnons de route: "T'as avalé une mouche ou quoi ?" ou encore "T'as qu'à plus marcher, ça ira peut-être mieux!" et le plus classique mais plus inquiétant "euh, ca va aller?"... Ceci dit, je ne vais pas me plaindre: à défaut d'avoir été léger, je n'ai rien senti aux jambes, ni menace de crampes, ni inconfort, c'est déjà ça de pris. A l'arrivée, l'horloge électronique va bientôt à l'heure trente. Tiens, juste un peu que 3h30? Je suis positivement étonné: Exactement comme prévu au départ! Alex (qui a une montre, lui) me corrige: t'es sûr que c'est pas 4h30? A y repenser, c'est vrai que c'était plus long qu'escompté... Emma est déjà à l'arrivée, elle a fait les vingt km très facilement, pleine forme, chapeau! Et dire qu'Alex rempile demain pour un trail à Namur. Sont fous ces OCANiens! À mercredi!